PRESSE

"Une première œuvre sensible"

Le Vif / L'Express

"Un livre vraiment bouleversant"

ARTE Belgique

"Psychologiquement bénéfique !"

ELLE Belgique

RTBF - MILLE-FEUILLES

C'est l'histoire d'un homme qui va se laisser aller à l'émotion dont il s'était coupé pour se protéger, il va laisser venir en lui les battements de cœur et le sang qui bouillonne. Ce qui est formidable avec Manuel Fagny, c'est qu'il est très proche de son lecteur, mais il évite le côté "émotions dégoulinantes". (Laurent Dehossay)

 

LCI - PLACE AUX LIVRES

J'ai quelques coups de cœur à vous montrer, parmi eux Après les mots de Manuel Fagny... (Patrick Poivre d'Arvor)

LE SOIR
Avec ce roman basé sur les sentiments, nourri par une plume vive, Manuel Fagny réussit son pari de créer un récit interpellant, jamais lassant, sur base d'une histoire de vie simple mais au parcours inattendu. (Jean-Luc Bodeux)

 

VIVACITÉ

Écoutez le "Coup de cœur bouquins" d'Anne-Michèle Crémer.

LA MEUSE

Manu Fagny a créé la "sensation" de la rentrée littéraire en Belgique francophone. Son premier roman est un succès. [...] Avec au bout de la dernière page cette question peut-être angoissante : avons-nous pour notre part laissé une trace derrière nous pour dire à nos proches que nous les aimions ? [...] Une écriture fluide, un style travaillé. Pour une première publication la qualité est exceptionnelle. (Nicolas Léonard)


L'AVENIR

Après les mots est un livre qui marque. Durablement. Parce que chaque homme a été, à un moment ou un autre de son existence, cet Edouard Mérin dont l'auteur a fait son (anti-)héros. Après les mots est surtout une histoire d'amour. Une histoire de vie. Une histoire d'amour de la vie. (Philippe Colling)

Pour lire l'interview de Manuel Fagny, cliquez ici.

LE CARNET ET LES INSTANTS
Avec ce premier roman, Manuel Fagny plonge au cœur de notre modernité. Son héros, que le destin a modérément malmené, est aux prises avec les grandes solitudes urbaines. Celles des gens aux attaches ténues, à l'activité incertaine. Celles qui rongent peu à peu et vous laissent inanimé après vous avoir vidés par le dedans. Il faut parfois être face au vide de la mort pour prendre conscience de la racine du manque. [...] L'auteur adopte un rythme entraînant et fluide. Avec un sens aigu de l'anecdote, il campe une série de scènes empruntées à la vie quotidienne qui marient savamment cynisme et émotion. Des moments de farniente absolu alternent avec un emballement des sens, une forme de fureur de vivre, à la mesure de la variabilité de son baromètre amoureux. Et de son appétit de vivre. Le tout donne une forme de tableau d'époque singulier et attachant. (Thierry Detienne)
 

LE SOIR MAGAZINE

Dans un style direct, le Belge Manuel Fagny signe ici un premier roman en plein dans l'air du temps. (Jeremy Demeyer)

COMMISSION EN DIRECT

Manuel Fagny vient d'écrire un premier roman qui se lit d'une traite. Car on le commence et on a envie d'y rester tellement on s'y sent bien. Et la note de fin est d'une tendresse inhabituelle. (Caroline Schickel)

LE VIF / L'EXPRESS
L'itinéraire d'un bâton de chaise vers sa vérité intérieure. Une première œuvre sensible de Manuel Fagny. [...] L'écriture de ce roman, simple et directe, est à la mesure d'un propos qui distille l'émotion en déjouant tous les pièges de la mièvrerie. (Ghislain Cotton)

ARTE BELGIQUE - 50° NORD

Un livre vraiment bouleversant. C'est l'histoire d'un type qui, à 34 ans, se réveille et naît. (Patrick Weber)

ELLE BELGIQUE
Psychologiquement bénéfique ! Edouard Mérin, 34 ans, célibataire sans emploi, a deux points faibles: les filles et l'alcool. [...] On suit les pensées de cet ersatz masculin de Bridget Jones d'une seule traite. Et on s'offre une leçon psy au passage : avez-vous laissé une trace pour dire "je t'aime" à vos proches ? (Valentine Van Gestel)